Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Robert Ogman : 4. Contre la nation. Le mouvement antinational en Allemagne. "Perspectives antinationales"
Article mis en ligne le 15 avril 2020

NOTE DU TRADUCTEUR

Le livre de Robert Ogman Against the Nation : Antinational Politics in Germany (Contre la nation : La politique antinationale en Allemagne) a été publié en 2013 par New Compass Press. L’essentiel de cet ouvrage a été traduit sur les sites mondialisme.org et npnf.eu, soit les quatre chapitres suivants :
– Le nationalisme allemand après l’unification
– « L’Allemagne ? Plus jamais ça ! » (Nie wieder Deutschland !)
– « Quelque chose de préférable à la nation »
– et : « Perspectives antinationales »
Une critique de cet ouvrage a été faite par Eric Krebbers du groupe néerlandais Doorbraak : « De l’internationalisme à l’antinationalisme » http://npnf.eu/spip.php?article727

Il faut distinguer en Allemagne les « antinationaux » (ou « antinationalistes ») et les « antideutsch », appellations toutes deux revendiquées par les partisans de ces deux courants qui n’ont aucun équivalent en France. Ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur les différents courants de la gauche radicale à l’Est et à l’Ouest liront avec profit
– l’article de Raphael Schlembach : « Vers une critique du communisme antideutsch » http://npnf.eu/spip.php?article716
– et la thèse de doctorat d’Anne Joly Les gauches radicales est- et ouest-allemandes à l’épreuve de la nation réunifiée (1985-1999) : https://edoc.hu-berlin.de/bitstream/handle/18452/17996/joly.pdf
Vous pourrez aussi consulter les sites Solitudes intangibles et Palim Psao qui sont les seuls, à ma connaissance, à faire un effort pour sortir du provincialisme franco-centré et de l’arrogance incurables de l’extrême gauche (et de l’anarchisme) gaulois. Solitudes intangibles a traduit des textes de Joachim Brunn et Stefan Grigat ; et le site Palim Psao a publié des articles de Robert Kurz, Karl-Heinz Lewed, Georg Klauda, Bodo Schulze, Anselm Jappe et Claus Peter Ortlieb (et aussi de Moishe Postone : même s’il était de nationalité canadienne, ses positions eurent une influence importante en Allemagne) qui donnent une idée des débats « outre-Rhin » – même si c’est dans une perspective très spécifique, celle de la « Critique de la valeur ».
Y.C., Ni patrie ni frontières, avril 2020