Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Ni patrie ni frontières n° 38-39 : Des altermondialistes aux Indignés
Article mis en ligne le 7 mai 2017
dernière modification le 16 juillet 2020

L’altermondialisme commence à avoir une longue histoire et est présent dans de nombreux pays. Ce numéro tente de dresser un bilan provisoire, partiel et partial, en évoquant les lignes de force idéologiques qui font consensus au sein du « mouvement des mouvements », au-delà des divergences multiples, profondes ou superficielles. Nous republions plusieurs textes du groupe néerlandais De Fabel van de illegaal, du Cercle social et de L’Oiseau Tempête, qui, il y a dix ans, avaient fort bien perçu les limites et les faiblesses de l’altermondialisme. Leurs critiques n’ont, hélas, pas été démenties par les faits.

La revue présente ensuite trois points de vue différents sur le mouvement des Indignés, deux assez sévères et le dernier plus dans le questionnement. Nous ne prétendons pas, bien sûr, épuiser dans ce numéro l’étude de ce récent produit dérivé de l’altermondialisme.

Les camarades néerlandais du groupe Doorbraak nous racontent leur première campagne contre le travail obligatoire aux Pays-Bas, ce laboratoire de toutes les politiques antisociales en Europe.

Nous abordons ensuite la façon dont les milieux d’extrême gauche ont réagi face à la tuerie de Toulouse, en niant sa dimension antisémite, comme à leur habitude, et en s’alignant sur la version des médias et du pouvoir selon laquelle Mohamed Merah aurait été un « fou », un « sociopathe », un « psychopathe » et/ou un « loup solitaire ». Ou bien en cherchant désespérément une explication dans une abracadabrante théorie du complot.

Nous publions deux textes des Luftmenschen, l’un sur la signification des attentats commis par le fasciste norvégien Anders Beh-ring Breivik, l’autre sur « les racines et les excroissances du négationnisme ». Ces deux articles tentent d’expliquer ce qu’est le néofascisme aujourd’hui et quelles sont ses influences idéologiques.
Nous lançons quelques pistes sur la question de l’antisionisme en soulignant certains éléments peu connus, en tout cas peu discutés, de son histoire, qui à notre avis permettent de mieux saisir les limites de l’antisionisme de gauche actuel.
Enfin, nous publions un article sur les proximités idéologiques entre Alain Soral et Hassan Iquioussen, texte qui éclaire les convergences surprenantes entre les extrêmes droites « gauloise » et « musulmane » en France.

Pour toute commande écrire à yvescoleman@orange.fr ou à Yves Coleman 10 rue Jean Dolent 75014 Paris

Paiement par chèque ou carte de crédit (Paypal) ici : http://npnf.eu/spip.php?article38