Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
logo article ou rubrique
« La Gauche tétanisée face au jihadisme » (recueil d’articles publiés de 2012 à 2016)
Article mis en ligne le 7 octobre 2020

https://www.librinova.com/librairie/yves-coleman/la-gauche-tetanisee-face-au-jihadisme

Les dix textes reproduits dans ce livre électronique ont été publiés entre 2012 et 2016, mais la plupart d’entre eux ont été écrits durant l’année 2015.
« Charlie Hebdo, les “musulmans” et la liberté d’expression » retrace l’évolution de cet hebdomadaire, décrit les caractéristiques particulièrement néfastes de « l’humour » antiraciste français, et les réactions de la gauche face aux changements de ligne politique de cette publication et aux questions de la liberté d’expression et de la laïcité.
« Mohamed Merah, Houria Bouteldja et la compassion à deux vitesses » évoque les écrits atterrants de la porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR).
« D’une authentique émotion de masse à la manipulation politico-médiatique » évoque les différentes interprétations de la manifestation du 11 janvier 2015 ; l’image de Charlie Hebdo en dehors de l’Hexagone ; les problèmes spécifiques posés par l’essor de la religion musulmane en France ; l’indispensable modernisation de la critique athée-matérialiste au XXIe siècle ; la nécessité de ne pas séparer la lutte contre le racisme antimusulmans et celle contre l’antisémitisme.
« Camarades, votre loi du talion ne sera jamais la mienne ! » critique les réactions de militants gauchistes sur les réseaux sociaux, par rapport à l’assassinat de policiers et de militaires, et essaie d’engager une réflexion sur ce que signifie le respect de la vie humaine.
« Les partisans du totalitarisme religieux ne sont ni des victimes, ni des camarades dans l’erreur ! » montre comment les explications ou les comparaisons erronées de certains intellectuels (ici Olivier Roy, Jean-Pierre Filiu et Julien Salingue) à propos des motivations des djihadistes encouragent certains militants à franchir une ligne rouge.
« Bref témoignage à propos des discussions sur Charlie Hebdo au boulot » rapporte des débats entre travailleurs dans un entrepôt de la région parisienne.
« Dix points de clivage et sources d’interrogations » signale dix questions qui devraient être débattues largement au sein de l’extrême gauche : le bilan des positions défendues dans le mouvement ouvrier à propos des religions ; la laïcité et les droits démocratiques ; le statut de la raison et des sciences face aux obscurantismes religieux ; la thèse de « l’islamophobie » ; les luttes géopolitiques, notamment entre les Etats dits « musulmans » du Sud ; le rôle social des religions, en particulier de l’islam ; l’influence néfaste des sous-produits gauchistes des théories « postmodernes », des « études subalternes » et « postcoloniales » ; le rôle des affirmations identitaires qui renforcent le poids social et politique des religions, et freinent la lutte de classe ; les différentes formes de racisme et la définition d’un antiracisme de classe ; la nature complexe de l’antisémitisme mondialisé actuel.
Deux lettres à un lecteur de la revue Ni patrie ni frontières essaient de préciser nos convergences et divergences
Quant au dernier texte, il s’agit d’une interview réalisée en avril 2016, qui répond aux questions de la revue allemande Phase Zwei.
Yves Coleman, septembre 2020