Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Élisée Reclus : L’Anarchie et l’Eglise
Temps Nouveaux n° 18 – Texte extrait du site...

Temps Nouveaux n° 18 – Texte extrait du site Internet Bibliolib

Dans ce texte, Elisée Reclus rappelle un principe que défend aussi Camillo Berneri dans « Les anarchistes ne sont pas des bouffeurs de curés » : la « lutte acharnée » contre la religion n’empêche nullement « le respect personnel et toute la sympathie humaine pour chaque individu chrétien ». Et il insiste en précisant que les anarchistes n’éprouvent ni « haine », ni « rancune », ni « esprit de vengeance ». Ce qui ressort de ce texte écrit en 1900, c’est une profonde confiance en les vertus de « l’étude » et de la raison :« l’exposition de la sereine clarté des choses », la « vérité », « la lumière », « la science », etc.
Reclus établit une différence entre, d’un côté, la masse « amorphe » et « sans pensée » des croyants sincères et, de l’autre, les « hypocrites ambitieux (…) qui font argent de la foi » et les Eglises qui en tirent des bénéfices matériels. Jusque-là, rien de très original, du moins par rapport aux Lumières et aux libres-penseurs. Ce qui tranche, c’est l’aspect mis sur le rôle de la religion dans l’apprentissage de la soumission, de l’obéissance, et la façon dont l’Eglise nourrit l’absence d’esprit critique.

(Ni patrie ni frontières)

Article mis en ligne le 18 juin 2017
logo imprimer



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2