Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Karim Landais : Le lambertisme à la croisée des chemins

Ecrit à l’origine en vue d’un numéro sur le trotskysme français que nous préparions ensemble, ce texte a d’abord été publié dans le tome 1 de Passions révolutionnaires et rigueur historienne, qui rassemble la quasi-totalité de ses écrits, après son décès brutal survenu en juin 2005.
Nous le reproduisons ici parce qu’il apporte un éclairage important sur l’une des « trois sœurs » du trotskysme français, notamment sur sa politique en matière électorale, qui nous intéresse plus particulièrement dans ce numéro.
Nous ne partageons pas son point de vue sur la « rigueur » des lambertistes dans leur presse (citer abondamment la presse patronale ou les documents des organisations internationales – FMI, OCDE, ONU, UE, Banque mondiale – pour les critiquer ne suffit pas, même si cela peut sembler superficiellement plus riche que l’argumentaire du « gauchiste » moyen ; il faut encore disposer d’une analyse du capitalisme qui ne se réduise pas à la vulgate sociale-démocrate ou syndicaliste) ; ni sa critique trop modérée du chauvinisme du PT ; ni ses craintes concernant les tendances « totalitaires » ou « corporatistes » de l’UE, mais l’essentiel est ailleurs : Karim avait fait l’effort de décortiquer le plus systématiquement et le plus honnêtement possible les textes du PT pour en faire ressortir la cohérence ou les contradictions. Travail que personne ne s’est avisé d’effectuer avec autant de soin et de rigueur, et en situant les positions du PT dans le cadre de son évolution sur le long terme. La revue a déjà publié un article, plus court, de Karim Landais sur « Le Parti des travailleurs et l’Europe » dans le n° 13-14, en 2005.
Ni patrie ni frontières

Article mis en ligne le 5 mai 2017
dernière modification le 24 mai 2017
logo imprimer



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2