Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Émile Pouget : Le muselage universel (1896)
Article mis en ligne le 30 avril 2017
dernière modification le 25 mai 2017
logo imprimer

Le muselage universel n’a pas perdu une ride depuis 1896, même si aujourd’hui les femmes ont gagné le droit de voter et si les jeunes peuvent participer à la farce électorale dès 18 ans, et non plus seulement à 21 ans. Mais l’essentiel demeure : la « souveraineté populaire », telle que la conçoit la démocratie bourgeoise, est un leurre. Suffrage rime toujours avec muselage. Pouget souligne quelques tares fondamentales du mécanisme électoral : l’impossibilité de révoquer les élus, les espaces de temps très longs qui séparent deux élections, le fonctionnement des illusions électoralistes non seulement pour ceux qui votent pour un candidat gagnant mais aussi pour un perdant, etc.
Incidemment, on s’amusera à comparer la façon dont Pouget analyse le résultat des élections de 1893 avec les exégèses verbeuses et triomphalistes de l’extrême gauche et de certains libertaires sur la « victoire du non de gauche » en 2005. Y a pas à dire, plus on avance dans le temps, plus on régresse dans la « trouduculterie »… (Y.C.)




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.11