Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Les bolcheviks, l’Islam et la liberté religieuse (Dave Crouch)
Article mis en ligne le 29 avril 2017
logo imprimer

http://revuenipatrienifrontieres.blogspot.fr/2013/07/les-bolcheviks-lislam-et-la-liberte.html

[Cet article est paru dans le numéro de décembre 2003 de la Socialist Review, mensuel du Socialist Workers Party, groupe trotskyste britannique. Nous sommes en désaccord total avec la présentation très partiale de l’histoire complexe des rapports entre question religieuse et question nationale en URSS qui est faite dans ce texte.

Mais aussi avec l’analyse plus générale du rôle de la religion, ainsi qu’avec l’analyse des causes de la « dégénérescence » de la révolution russe et de la politique de l’Internationale communiste. Cependant l’intérêt de cet article n’est pas d’ordre historique mais politique. Il veut accréditer l’idée que, à la Belle Époque de la révolution russe pour les trotskystes (pour simplifier, les années 1917-1923), la charia (la loi islamique) a pu vivre en bonne intelligence avec les soviets (sous-entendu le pouvoir des travailleurs) et que donc aujourd’hui l’histoire pourrait se répéter. Cette mystification historique que nous tenterons de démonter dans un prochain numéro de Ni patrie ni frontières et sur le site de la revue est moins importante que l’objectif politique immédiat qu’elle sert : légitimer des alliances politiques avec les forces islamistes actuelles (comme la Muslim Association of Britain, cf. l’article sur cette organisation déjà publié dans Ni patrie ni frontières mais que nous republions ici) et blanchir les intégristes dans les pays musulmans, comme en témoigne la participation du SWP aux deux conférences internationales « anti-impérialistes » du Caire aux côtés des Frères musulmans égyptiens. Or c’est cela qui pose problème : il suffit de lire les témoignages des militants pakistanais du LPP ou irakiens du Parti communiste-ouvrier d’Irak (WCPI) que nous publions dans ce numéro.

Ceux-ci, confrontés à la répression violente des islamistes irakiens et pakistanais (mais aussi iraniens, cf. le site en anglais du Parti communiste ouvrier d’Iran et celui de Solidarité Irak en français), n’ont que faire d’une vision idyllique des amours entre les musulmans soviétiques des années 20 et les bolcheviks. Ils luttent aujourd’hui pour leur survie et pour celle de la classe ouvrière face aux partisans de la charia. En embellissant les islamistes des années 20, le SWP cherche à embellir les islamistes actuels pour mieux pouvoir manifester à leurs côtés comme cela a été encore le cas récemment à Londres devant l’ambassade de France. Une politique - au mieux - suicidaire comme en témoigne le sort des gauchistes iraniens qui avaient cru soutenir de façon critique Khomeiny au début de la « révolution iranienne » Ils peuplent aujourd’hui les geôles ou les cimetières de leur pays. Y.C.]




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2