Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Droit de grève, « service minimum » et réquisition en France
Article mis en ligne le 23 décembre 2019

Avant 1946, les fonctionnaires n’avaient pas le droit de faire grève, comme c’est encore le cas en Allemagne aujourd’hui puisque, en raison d’une fiction juridique, le rapport entre l’Etat allemand et ses salariés n’est pas considéré comme un rapport entre un employeur et ses salariés !
L’idée dominante en France avant 1946 était aussi que le contrat entre le fonctionnaire et l’Etat n’était pas un contrat de travail normal, puisque les fonctionnaires devaient assurer la « continuité du service public » au service de tous les Français. La grève était considérée comme un « acte illicite ». Depuis 1946, le droit de grève a été introduit dans la Constitution française, ce qui peut sembler une avancée pour les travailleurs du secteur public , mais en même temps il a été constamment limité par l’adoption de différents règlements, décisions de justice et lois, ainsi que par deux procédures qui limitent considérablement le droit de grève : la désignation et la réquisition.
En France il n’existe pas donc pas un droit de grève absolu pour tous les salariés, du public mais aussi du privé.