Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Eric Krebbers : Le sionisme est-il un nouvel ennemi du mouvement altermondialiste ? (2003)
Article mis en ligne le 13 décembre 2017
logo imprimer

C’était prévisible, mais nous avons quand même été surpris. Le mouvement antimondialisation a découvert l’antisionisme et semble détourner son attention de la « mondialisation » ou du capitalisme vers Israël et la Palestine. En Italie, le centre du mouvement altermondialiste, les militants ont déjà pris le virage. Aux Pays-Bas, les International Socialists (IS) ont récemment commencé à courtiser la Ligue arabe européenne, une organisation antisioniste.

En juin 1999, l’organisation antiraciste néerlandaise De Fabel van de illegaal a quitté le mouvement altermondialiste. Des campagnes qui prenaient pour principal ennemi la « mondialisation » ont commencé à promouvoir le nationalisme comme une solution alternative.
Des militants anarchistes ont même commencé à plaider pour un État plus fort et la conservation de « notre propre culture » afin de stopper la prétendue « mondialisation ». (Ils ont, par exemple, exprimé ces opinions durant des réunions, des manifestations et lors d’un séminaire organisé par De Fabel van de illegaal et d’autres organisations en août 1998.)
De Fabel écrivit à l’époque que le fait d’analyser le « capital international » ou le « capital spéculatif » était « potentiellement antisémite ». « Potentiellement » parce que l’idéologie de cet anticapitalisme à courte vue présente d’énormes similitudes structurelles avec l’antisémitisme, même si personne n’évoque le fait que « les Juifs » posséderaient le « capital international ».




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2