Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
"La Question juive" de Karl Marx
Article mis en ligne le 19 octobre 2017
logo imprimer

Titre d’un ouvrage de Karl Marx écrit en 1843, quand il était encore un Jeune Hégélien. Les marxistes ont toujours défendu ce texte, bien qu’il ne contienne aucune analyse matérialiste des classes et couches sociales au sein des peuples juifs. « Quel est le fond profane du judaïsme ? se demandait Marx dans ce texte calamiteux. Le besoin pratique, l’utilité personnelle. Quel est le culte profane du Juif ? Le trafic. Quel est son Dieu profane ? L’argent. Eh bien, en s’émancipant du trafic et de l’argent, par conséquent du judaïsme réel et pratique, l’époque actuelle s’émanciperait elle-même. Une organisation de la société qui supprimerait les conditions nécessaires du trafic, par suite la possibilité du trafic, rendrait le Juif impossible. La conscience religieuse du Juif s’évanouirait, telle une vapeur insipide, dans l’atmosphère véritable de la société. » Même si Marx n’était pas antisémite, au sens où nous pouvons l’entendre aujourd’hui, on comprend aisément pourquoi de tels propos, sortis de leur contexte, figurent en bonne place sur les sites négationnistes, d’autant plus qu’ils ne s’accompagnent d’aucune analyse matérialiste des classes sociales au sein de la population juive en Allemagne – ou ailleurs – au XIXe siècle.

Extrait du n° 36/37 de Ni patrie ni frontières : "Extrême gauche, extrême droite : inventaire de la confusion"


Dans la même rubrique

0 | 5

Enquête et Débats
le 26 octobre 2017
par YC
Alterinfos
le 26 octobre 2017
par YC
Entre la Plume et l’enclume :
le 26 octobre 2017
par YC
Dazibaoueb
le 26 octobre 2017
par YC
"Sionistes" ?
le 26 octobre 2017
par YC


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2