Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Aujourd’hui, ils cognent le PS, demain à qui le tour ?
Article mis en ligne le 29 avril 2017
logo imprimer

La « logi­que » des anar­cho-cogneurs est incontrô­lable
« La révo­lution russe reflète, à une petite éch­elle, la lutte séculaire entre le prin­cipe liber­taire et le prin­cipe auto­ri­taire. En effet, qu’est-ce que le pro­grès sinon l’accep­ta­tion plus géné­rale des prin­ci­pes de la liberté contre ceux de la coer­ci­tion. ? » Emma Goldman

Depuis quel­ques mois, un cer­tain nombre d’actions vio­len­tes ont été menées contre des diri­geants et des mili­tants du PS, au cours de manifs contre la guerre en Irak ou contre le G8 ainsi qu’au ras­sem­ble­ment du Larzac de cet été. Dans « Le Monde liber­taire » du 11 sep­tem­bre un membre du groupe Déjacque (Lyon) de la FA, vante les bien­faits de ces actions menées, selon lui, par des mili­tants de la Fédération anar­chiste ou de la CNT (dite CNT-Vignoles), et il se plaint même que la presse n’en parle pas assez ou les attri­bue à la LCR !!! Jusqu’ici, dans les manifs « de gauche », ceux qui cognaient pro­ve­naient d’un cou­rant poli­ti­que bien par­ti­cu­lier : le Parti com­mu­niste français et ses sym­pa­thi­sants dans la CGT. Ces mét­hodes ont tou­jours été dénoncées par les orga­ni­sa­tions d’extrême gauche ou liber­tai­res. Et l’on sait d’où vien­nent ces mét­hodes.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.11