Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Clive Bradley D’où vient l’islam politique ? (2002)

Cet article d’un militant de l’Alliance for Workers Liberty (AWL) a été publié en anglais dans Workers Liberty n° 2/2 en 2002.

« L’axe central de la politique mondiale à l’avenir risque d’être (...) le conflit entre “l’Occident et le reste du monde” et les réponses des civilisations non occidentales aux valeurs et aux pouvoirs occidentaux ».
Tel est le diagnostic que lança l’éminent intellectuel américain Samuel P. Huntington, dans un article qui fit beaucoup de bruit en 1993, puis plus tard, dans un livre, intitulé Le choc des civilisations. Cette théorie a été si influente que, lorsque les Etats-Unis et ses alliés bombardèrent l’Afghanistan, ils prirent soin de prendre leurs distances avec Huntington, par crainte de perdre des alliés dans la région, principalement l’Arabie saoudite et le Pakistan, pays dont ils craignent qu’ils soient vulnérables face à la révolte islamiste. Bush et Blair ont préféré définir leur guerre comme celle de la « civilisation » contre le terrorisme. La « civilisation » (et pas seulement la « civilisation occidentale ») inclut désormais les dirigeants de l’Arabie saoudite, la dictature militaire au Pakistan, les bouchers russes de Tchétchénie, etc. Le « terrorisme » est un concept à géométrie variable selon les besoins de la cause.
En effet, les signes de la révolte qu’ils redoutent sont bien là. La riche famille qui exerce un règne corrompu et répressif sur l’Arabie saoudite craint les islamistes depuis la révolution iranienne de 1979. L’Egypte a également peur d’être extrêmement vulnérable. En Algérie, le FIS (Front islamique du salut) aurait dû gagner les élections en 1992, si un coup d’Etat militaire n’avait pas plongé le pays dans la guerre civile.

Article mis en ligne le 24 mai 2017
logo imprimer



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2