Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
| fr
| en
Joao Bernardo : Sur l’hostilité à la civilisation urbaine

Souhaiter construire le socialisme en niant la civilisation urbaine et la société industrielle, c’est souhaiter la barbarie.

Si l’un des lieux communs de l’écologie repose sur la confusion entre le capitalisme et l’humanité et si son but est de sauver la planète de l’humanité, humanité elle-même confondue avec le capitalisme, il est compréhensible que les écologistes soient hostiles à la civilisation urbaine et à l’économie industrielle qui lui est liée aujourd’hui.

Article mis en ligne le 12 mai 2017
dernière modification le 22 mai 2017
logo imprimer

Extrait du recueil d’articles Contre l’écologie, paru aux Editions Ni patrie ni frontières.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.11