Bandeau
Ni patrie ni frontières !
Slogan du site
Descriptif du site
Article mis en ligne le 12 février 2018
Rubrique : Racisme

* « Y’a bon Gallia » (la Gaule) ou comment « inverser les valeurs » durant le carnaval de Dunkerque

Chers messieurs et chères mesdames de l’Association Les Noirs, chers carnavaleux et chères carnavaleuses de Dunkerque et de notre douce France,

Comme chacun sait, vous avez de l’humour à (...)

Article mis en ligne le 8 février 2018
Rubrique : Lu sur la Toile

https://florealanar.wordpress.com/2018/02/07/franco-et-les-juifs/

Le texte ci-dessous est paru sur le blog d’Arcángel Bedmar et traite d’un sujet très peu abordé quand il est question de l’histoire de la guerre civile espagnole. Arcángel Bedmar est historien, diplômé de l’université de Grenade et professeur d’histoire à l’institut Juan de Aréjula de Lucena (province de Cordoue). Il est l’auteur de plusieurs livres consacrés notamment à la guerre civile et à la répression franquiste dans plusieurs localités de la province de Cordoue dont il est originaire.

Article mis en ligne le 5 février 2018
Rubrique : Testi in italiano

(Limiti dell’antisionismo (1) n ° 16)

Ultima produzione del genere ricevuta nella mia casella di posta elettronica : un opuscolo intitolato A proposito della soluzion finale. L’olocausto fu premeditato ? Un mito duro a morire, nonostante Gaza (2)

Fin dalla copertina di questo testo di 12 pagine, la propaganda negazionista si sviluppa attraverso il paragone tra due immagini : la fotografia di un bambino ebreo che indossa un berretto e accompagnato da una giovane donna e una bambina ; tutti con le mani in alto, circondati da soldati tedeschi con le loro armi puntate contro di loro. Questa foto è stata scattata dalle SS durante la repressione della rivolta ebraica di Varsavia dal 19 aprile al 16 maggio 1943. La seconda immagine è una foto di membri della Haganah(3) che espellono palestinesi da Haifa nel 1948 ( o almeno è quello che afferma l’autore), ma cio’ che vediamo in questa foto sono solo dei soldati che maltrattano un bambino palestinese. Il parallelo tra i due bambini e le due situazioni è quindi ovvio anche se l’intenzione antisemita è subliminale.

Article mis en ligne le 3 février 2018
Rubrique : Antisémitisme de gauche et antisionisme

Dernière production du genre reçue dans ma boîte mail : une brochure intitulée en italien A PROPOSITO DELLA SOLUZION FINALE. L’Olocausto fu premeditato ? Un mito duro a morire, nonostante Gaza (A propos de la Solution finale. L’Holocauste fut-il prémédité ? Un mythe qui a la vie dure malgré Gaza) .

Dès la couverture de ce texte de 12 pages, la propagande négationniste se déploie par la comparaison entre deux images : la photo d’un enfant juif portant une grande casquette et accompagné d’une jeune femme et d’une petite fille ; tous deux se tiennent les mains en l’air, entourés de soldats allemands pointant leurs armes contre eux. Cette photo a été prise par les SS lors de la répression de l’insurrection juive qui se déroula à Varsovie du 19 avril au 16 mai 1943. La seconde image est une photo de membres de la Haganah qui expulsent des Palestiniens de Haïfa en 1948 (c’est du moins ce que prétend l’auteur), mais cette image montre uniquement des soldats qui maltraitent un enfant palestinien. Le parallèle entre les deux enfants, et les deux situations, est donc évident même si l’intention antisémite est subliminale.

Article mis en ligne le 29 janvier 2018
Rubrique : Racisme

* Ce texte part d’une constatation simple : la race (sans guillemets) a le vent en poupe, à gauche, à l’extrême gauche et même chez certains anarchistes ou « antifascistes radicaux ». La race n’avait jamais vraiment disparu du paysage politique, puisque la droite, l’extrême droite et bien sûr la Nouvelle Droite continuaient à utiliser ce concept biologique et anthropologique en le dissimulant sous des considérations « culturelles » ou « civilisationnelles », mais désormais les forces réactionnaires peuvent compter sur la collaboration d’intellectuels et de militants de gauche et d’extrême gauche, mais aussi libertaires, pour réhabiliter une catégorie de pensée inepte et néfaste. Cela nous attriste un petit peu mais ne nous étonne absolument pas, puisque les courants dits « anticapitalistes » réhabilitent aussi des concepts comme la nation (au nom de l’anti-impérialisme) et des phénomènes obscurantistes comme les religions chrétienne et musulmane (au nom de leur prétendu potentiel libérateur ) quand ils ne glosent pas sur les aspects « progressifs » de l’antisémitisme des Afro-Américains . Dans la période historique actuelle, la régression politique n’a ni limites ni frontières,. Elle se poursuivra tant que la classe ouvrière ne tapera pas du poing sur la table pour faire taire tous ces charlatans.
Cet article tente de démonter quelques absurdités en vogue à gauche, à l’extrême gauche et chez les libertaires... mais cet inventaire est évidemment incomplet ! Espérons que ce travail sera continué et enrichi par d’autres camarades ou compagnons...

Article mis en ligne le 24 janvier 2018
Rubrique : Antiracisme

Lettre à quelques copines et copains impressionnés par sa lettre ouverte à Macron.

« Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis. »

Je me méfie comme de la peste de M. Yann Moix et de ses provocations médiatiques, la dernière consistant à « faire du buzz » pour un documentaire qui sortira en mai 2018 et dénoncerait, selon lui, les brutalités policières contre les demandeurs d’asile.

Monsieur Yann Moix a fréquenté Frédéric Chatillon (ex-dirigeant du GUD, membre du FN, grand ami de Marine Le Pen et artisan de ses combines financières), Alain Soral (propagandiste néo-nazi), Dieudonné (antisémite et négationniste), Marc Edouard Nabe (écrivain antisémite) et Paul-Emile Blanrue (essayiste antisémite dont le livre « Sarkozy et les Juifs » fut complaisamment exposé à la librairie « antisioniste » Résistances – ce qui lui valut la visite musclée d’un commando d’extrême droite sioniste) alors que les positions politiques de ces individus d’extrême droite sont connues depuis des années….

Article mis en ligne le 17 janvier 2018
dernière modification le 19 janvier 2018
Rubrique : Texts in English

This article was written in 2015, because there were many debates around the “March for Dignity and Against Racism” supported by Angela Davis and organized in Paris on October 31, 2015, by several groups including the PIR . I slightly changed the text in this English version to include some additional remarks.
Following the academic partisans of cultural, decolonial and post-colonial studies who use concepts like “Black,” “White,” “non-White” and “people of color”, Gallic leftists think that they can play with old racist phenotypes under a cultural disguise and appear as “radical” and innovative – a lethal illusion and a self-destructive political regression in front of the rise of neo-populist and far-right parties and ideologies.

Article mis en ligne le 10 janvier 2018
Rubrique : De Fabel van de illegaal et Doorbraak (traductions)

Depuis plus de dix ans, Jeffry Pondaag, président du Comité fondateur pour les dettes d’honneur néerlandaises, poursuit en justice avec succès l’État néerlandais en collaboration avec l’avocate Liesbeth Zegveld et les victimes de la guerre coloniale en Indonésie. En raison de ces procès, il est devenu de plus en plus difficile pour l’Etat de dissimuler les violences coloniales commises pendant cette guerre. En 2016, Rémy Limpach a publié un travail de recherche décisif sur Les villages incendiés par le général Spoor qui a souligné la nature structurelle de cette violence. Acculé par la pression croissante, le gouvernement a annoncé qu’une autre étude serait menée sur cette période. Nous sommes donc entrés en contact avec Jeffry Pondaag, qui est un féroce critique de la perspective euro-néerlandaise de cette recherche, et nous l’avons interviewé (ses propos sont en italiques gras).

Article mis en ligne le 8 janvier 2018
Rubrique : De Fabel van de illegaal et Doorbraak (traductions)

Mathijs van de Sande (Doorbraak, Pays-Bas), août 2017

Beaucoup de choses sensées ont été dites et écrites sur les événements de Charlottesville, et sur la nécessité d’un mouvement antifasciste militant, large et international et internationaliste. Il est souvent (et à juste titre) soutenu qu’un tel mouvement exige également une présence plus forte dans la rue – surtout quand, et où, l’extrême droite essaie de se rassembler dans l’espace public. C’est précisément ce que démontrèrent les récentes mobilisations antifascistes à Charlottesville et à Boston, et tel était aussi le message de nombreuses marches de solidarité ailleurs dans le monde.
En dehors des nombreuses choses qui ont déjà été dites, je voudrais faire un certain nombre de remarques :

Article mis en ligne le 7 janvier 2018
Rubrique : De Fabel van de illegaal et Doorbraak (traductions)

Quelques réflexions de Mathijs van de Sande

(Doorbraak, Pays-Bas)

J’ai beaucoup de respect pour Gary Younge et son travail. Je peux même comprendre sa tentative d’interviewer Richard Spencer, l’une des figures marquantes de la soi-disant « Alt-Right » (littéralement la « Droite alternative », (...)

Article mis en ligne le 6 janvier 2018
Rubrique : Mouvement communiste

L’État profite de l’absence de luttes autonomes des travailleurs pour mettre à jour les modalités de l’exploitation capitaliste en France. Les gesticulations syndicales et le spectacle des affrontements de rue sont des instruments de distraction de masse.
Seule la lutte et l’organisation autonome dans les entreprises peuvent empêcher une nouvelle défaite sans combat.

Mouvement Communiste/Kolektivně proti Kapitălu
Bulletin n°15
21 Décembre 2017

























Sites favoris

Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    14664 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    41921 pages
  • Moyenne depuis 365 jours :
    40 visites par jour
  • Plus grosse journée
    le 13-12-2017
    avec 1070 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    1 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    2 visiteurs
  • Ce site compte : 3 auteurs 128 rubriques 534 articles 89 mots-clés 9 sites référencés
  • Dernier article paru :
    le 12 février 2018
    "Carnaval de Dunkerque : « Y’a bon Gallia » (la Gaule) ou comment. "inverser les valeurs""


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.11